Etablissements médico-sociauxAutisme
Une force au service du plus fragile

Alors que le 4e plan autisme en est au stade de la concertation au Ministère de la Santé, la question de l’accompagnement des personnes adultes présentant des Troubles du Spectre Autistique (TSA) est plus que jamais au cœur des débats.
À Sallanches en Haute-Savoie, notre Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) Notre-Dame de Philerme passe à l’action en rassemblant ses experts en autisme sous la bannière EMA : Équipe Mobile Autisme.

20180221 autisme dispositif ema actu


© C. de Torquat

En France, la connaissance de l’autisme a évolué… mais reste insuffisante

Avant d’être officiellement reconnu comme handicap par l’État en 1996, l’autisme a longtemps été traité en psychiatrie au détriment d’un véritable accompagnement dans le sens d’un projet de vie. Ces dernières années, les mentalités ont évolué mais force est de constater les lacunes des 3 plans autisme précédents, tant sur le nombre de places d’accueil disponibles que sur l’offre d’accompagnement proposée, jugés insuffisants pour les enfants comme pour les adultes.
En particulier, les près de 7 milliards d’euros dépensés chaque année sont pointés du doigt par la Cour des Comptes, dans un rapport sur l’autisme présenté en janvier dernier.
Cette dernière recommande notamment une réaffectation des efforts financiers vers les établissements médicaux-sociaux adaptés à une prise en charge éducative, plutôt que des établissements sanitaires au sein desquels les personnels de santé ne sont pas toujours formés à l’autisme.
Le diagnostic, souvent réalisé tardivement, est également un sujet préoccupant et l’un des axes de travail de la commission en charge de ce 4e plan autisme.

« SI ON DETECTE ET PREND EN CHARGE LES ENFANTS BEAUCOUP PLUS TÔT, ILS POURRONT ETRE ACCUEILLIS EN MILIEU SCOLAIRE ET SERONT BIEN PLUS NOMBREUX À ATTEINDRE UN NIVEAU DE LANGAGE FONCTIONNEL ET À DEVENIR DES ADULTES AUTONOMES. »

Daniel Fasquelle, député (LR) et co-rapporteur de la mission d'évaluation de l'Assemblée nationale

Notre action envers les adultes autistes, en Haute-Savoie et ailleurs

La Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) Notre Dame de Philerme, gérée par nos soins, a ouvert ses portes en 1997 à Sallanches, en Haute-Savoie.
Suite à un vaste programme d’extension architecturale entre 2009 et 2011, sa capacité d’accueil a été portée à 22 places d’hébergement*, exclusivement destinées à des personnes adultes vivant avec autisme.
Au sein de cet établissement, mais aussi des 4 autres établissements médicaux-sociaux de l’Ordre de Malte France accueillant des personnes autistes, l’accent est mis sur le développement de l’autonomie et la formalisation d’un projet de vie, grâce à l’expertise du personnel encadrant et en étroite collaboration avec les familles.
En 2016, un service de diagnostic, longuement rôdé en interne, vient d’être officiellement déployé par la MAS avec le soutien de la Délégation Départementale de l’ARS Auvergne Rhône Alpes. Il s’agit du premier service du genre en Haute-Savoie.

* D’ici 2021, 10 places supplémentaires vont être proposées à Sallanches dans le cadre du projet régional de santé de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Équipe Mobile Autisme : la garantie d’un accompagnement continu

Dans le prolongement de ces actions, l’Ordre de Malte France a mis en œuvre un nouveau service à la MAS Notre-Dame de Philerme. Baptisé EMA pour « Équipe Mobile Autisme », il permet de conforter notre mission en direction des populations adultes, dans le respect des recommandations de bonnes pratiques de l’HAS (Haute Autorité de Santé) et de l’ANESM (Agence Nationale de l’Évaluation et de la Qualité des Établissements). Il est piloté et animé par une équipe pluridisciplinaire qui intervient tant en institution qu’auprès de familles demandeuses.
Le service EMA est dédié en particulier aux situations complexes rencontrées chez les personnes vivant avec autisme ou TSA.
De manière complémentaire à l’accompagnement quotidien des personnes proposé à la MAS, le dispositif EMA vient ainsi apporter un appui technique et une expertise, aux professionnels comme aux parents, dans l’observation, l’adaptation des modalités d’accompagnement, l’élaboration de programmes d’intervention et l’évaluation de la mise en œuvre des préconisations. Cet appui technique vise globalement à assurer un meilleur suivi des personnes avec troubles du spectre autistique afin de faciliter l’intégration ou le maintien dans le milieu de vie.
En particulier, il permet de prévenir les ruptures de parcours en accompagnant les institutions ou aidants familiaux, en les appuyant à la prescription et à la compréhension des problèmes institutionnels induits par la pathologie.
Ainsi, l’EMA n’assure pas les soins mais intervient en articulation avec les dispositifs de soins comme avec les dispositifs médico-sociaux concernés.
Les professionnels de ce service peuvent intervenir au sein d’Établissements et Services Médicaux Sociaux tels que les Foyers d’Accueil Médicalisés, les Maisons d’Accueil Spécialisées, les foyers d’hébergement, les accueil de jour, les ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail), mais aussi s’adresser à des Instituts Médico-Éducatifs et intervenir auprès de jeunes futurs adultes âgés de 16 ans ou plus.

«Les politiques publiques relatives à l’autisme sont volontaristes et permettent aujourd’hui d’étoffer, tant en quantité qu’en qualité, l’offre d’accompagnement.
Dans le cadre des réflexions sur le 4e plan autisme, j’ai pu participer à la concertation de la Région Auvergne Rhône-Alpes et apporter des contributions, notamment sur la formation des intervenants professionnels.
Les enjeux reposent aujourd’hui sur les avancées de la recherche et sur la qualification des aidants, professionnels et familiaux. À notre niveau, c’est sur ce second levier que nous pouvons intervenir : celui de la formation des professionnels. Le niveau de compétence des professionnels et la cohérence d’intervention sont les clés de collaborations pertinentes. Ce projet d’équipe mobile que nous a confié l’ARS de Haute-Savoie vient compléter la palette de notre offre. Il s’agit d’un dispositif composé d’une équipe experte en autisme qui peut intervenir très rapidement. Très attendu sur le territoire, ce service apportera inéluctablement un réel soutien aux personnes concernées.»
Loïc Surget, Directeur de la MAS Notre-Dame de Philerme et
responsable du pôle autisme de l’Ordre de Malte France

 

LES MISSIONS DE L’EMA DANS LE DÉTAIL

  • Analyse fonctionnelle des besoins de la personne accompagnée
    - Évaluation globale de la situation. Identification précise des besoins et des aides à mettre en place dans le cadre d’un programme d’intervention individualisée et d’une concertation pluridisciplinaire
    - Programmation du suivi et de l’évaluation des programmes d’intervention
    - Soutien aux aidants familiaux et professionnels et transfert de compétences
    - Soutien pour l’élaboration du parcours de vie
    - Orientation vers des soins adaptés et si besoin accompagnement aux consultations, préparation à l’hospitalisation, information des professionnels de santé sur les particularités de la prise en charge des personnes avec autisme

  • Objectifs de l’accompagnement
    - Sensibilisation des aidants familiaux et des professionnels aux spécificités de la prise en charge des personnes avec autisme ou autres Troubles du Spectre Autistique
    - Aide à la compréhension des difficultés induites par les Troubles du Spectre Autistique
    - Évaluation des situations complexes
    - Préconisations pour assurer l’accompagnement le plus adapté possible aux besoins de la personne
    - Prévention des ruptures dans le parcours de vie

 

SOUTENEZ CETTE ACTION
et toutes celles entreprises par l’Ordre de Malte France
en direction des plus fragiles

Faire un donChaque jour, nos salariés et bénévoles agissent en France et à l’international dans de nombreux domaines : santé, solidarité, secours, formation...
Si ces missions existent, c’est en grande partie grâce à vous et vos dons.

Votre générosité est dans chacune de nos actions !
Merci d’avance pour votre soutien.

Je fais un don